Restauration des rives

IMG_7399

 

Qu’est-ce qu’une rive ?

C’est la lisière de terrain qui borde les lacs et cours d’eau et qui est mesurée à partir de la ligne des hautes eaux, vers l’intérieur des terres. Selon la pente et la hauteur du talus, la rive peut avoir de 10 à 15 mètres de profondeur. Dans la rive, les interventions sont très limitées.

 

Qu’est-ce qu’une bande riveraine ?

Selon le règlement sur la restauration des rives, c’est aussi une lisière de terrain qui borde les lacs et cours d’eau, toutefois, contrairement à la rive, la profondeur de la bande riveraine dépend des règlements en place. À Lac-Beauport, pour certains de nos lacs, la bande riveraine a une profondeur de 5 à 7,5 mètres, dépendamment de la pente et de la hauteur du talus. La bande riveraine doit être végétalisée par le propriétaire et maintenue en bon état au fil des ans.

En résumé :

La rive protège nos lacs et cours d’eau en limitant les interventions qui peuvent y être réalisées, alors que la bande riveraine, de façon rétroactive, permet de restaurer ce qui a été défriché par le passé.

Pourquoi revégétaliser ?

  • Pour stabiliser les berges et ainsi limiter l’érosion. Cela diminue la quantité de sédiments qui s’échouent dans les lacs et cours d’eau.
  • Pour filtrer les eaux de ruissellement qui peuvent contenir des contaminants, du phosphore ou de l’azote. En limitant l’arrivage de ces nutriments, on limite la prolifération des plantes aquatiques.
  • Pour apporter de l’ombrage à l’eau et ainsi diminuer sa température. Une eau à température trop élevée favorise la prolifération d’algues et de cyanobactéries.
  • Pour favoriser le développement de la faune aquatique.
  • Pour ralentir le processus de vieillissement naturel de nos plans d’eau.

Ces bénéfices sont limités lorsque seulement une petite portion du pourtour d’un plan d’eau est revégétalisée. Par contre, les efforts cumulés de chaque citoyen peuvent produire des résultats positifs et durables.

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles

En 2007, la Municipalité de Lac-Beauport s’est dotée d’un règlement obligeant rétroactivement les riverains des lacs Beauport, Tourbillon et Bleu, ainsi que leurs tributaires et exutoires, à restaurer la rive sur une profondeur de 5 à 7,5 mètres, dépendamment de la pente et de la hauteur du talus.

Pour vous aider à saisir la portée de cette législation municipale, vous pouvez aussi consulter un bref résumé du règlement.

Comment restaurer sa rive ?

Pour restaurer sa rive, il suffit d’effectuer la plantation d’un mélange de plantes herbacées, d’arbres et d’arbustes. Afin de vous assurer que les travaux que vous projetez sont conformes à la règlementation, soumettez un plan d’aménagement au Service de l’urbanisme et du développement durable.

Il est à noter que pour certains travaux plus importants, il est possible qu’un certificat d’autorisation soit nécessaire à leurs réalisations.

Informations et liens utiles

Pour de plus amples informations sur la restauration des rives, vous pouvez consulter le document réalisé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs.

Consultez la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables provinciale.

Pour toute question concernant la restauration des rives, veuillez communiquer avec Thomas Vallée du Service de l’urbanisme et du développement durable au 418 849-7141, poste 258.

Agenda des activités

Voir toutes
mars avril

mars 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
26272801020304
0506
Conseil municipal Salle Philippe-Laroche du centre communautaire à 19 h

0708091011
12131415161718
19202122232425
26
Salon Quoi faire au lac Salle Philippe-Laroche, 46 chemin du Village

Le Salon Quoi faire au Lac se veut un rassemblement de tous les organismes et les entreprises de Lac-Beauport offrant des services ou des activités de loisirs sur son territoire.

2728293031
Légende
 
Séance du conseil
 
Activité à la bibliothèque
 
Événement municipal
 
Événement sportif
 
Événement culturel
 
Événement communautaire
 
Bureaux minicipaux fermés

M'abonner à l'infolettre